Collège Européen des
Psycho-Morphologues Professionnels

Union Professionnelle Reconnue par le Conseil d'Etat de Belgique sous le No 7466

(publication officielle au MB du 2/12/98, acte 149)

CODE DE DEONTOLOGIE


OBJET

Article  1 : Le présent code de déontologie a pour objet la définition des engagements et des comportements du psycho-morphologue professionnel membre du C.E.PM.P. – quelle que soit l’application qu’il professe de cette discipline - envers toute personne, physique ou morale, recourant à ses services.

Article  2 : Ce code oblige tous les psycho-morphologues professionnels membres du C.E.PM.P. qu'ils exercent à titre indépendant ou à titre salarié en leur nom propre ou pour le compte d'un quelconque organisme.

ETHIQUE

Article  3 : Dans l'exercice de sa profession, le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. s'interdit tout acte ou toute parole portant atteinte à la dignité de la personne humaine.

Article  4 : Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. s'interdit de porter un quelconque jugement de valeur sur les personnes qu'il étudiera. Il respectera scrupuleusement la devise : "Ne pas juger mais comprendre".

Article  5 : Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. s'engage sur l'honneur à ne jamais utiliser ses connaissances dans le but de nuire ou de détruire mais toujours avec l'intention d'épanouir ou d'aider. A fortiori, le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. ne doit pas employer ses moyens professionnels pour s'assurer des avantages personnels nuisibles à autrui.

Article  6 : Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. s'engage à ne jamais faire en public le portrait ou l'étude d'une personne qui ne l'aurait pas explicitement sollicité et qui n'aurait pas été prévenue du degré de profondeur des commentaires qui pourraient être faits à son sujet.

Article  7 :Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. s'engage à pratiquer son observation dans la plus grande discrétion et à établir ses conclusions dans le respect le plus absolu des personnes concernées.

Article  8 :Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. est responsable de l'image qu'il donne de la  psycho-morphologie au public et plus particulièrement aux médias, devant notamment refuser leur collaboration à toutes publications ou émissions ne donnant pas une garantie suffisante de sérieux en raison de leurs objectifs, de leur niveau et du public recherché.

Il s'engage à ne faire aucune communication publique sans en avoir reçu l'accord préalable écrit du C.E.PM.P.

Article  9 : Lorsque, dans son activité professionnelle, le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. se trouve en présence d'intérêts divergents, il oriente ses interventions de façon à éviter de nuire à l'une quelconque des parties en cause.

Article  10 : Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. doit prendre garde aux conséquences directes et indirectes de ses interventions, et entre autres à l'utilisation qui pourrait être faite par des tiers.

Article  11 : Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. ne doit pas accepter des conditions de travail qui porteraient atteinte à son indépendance professionnelle c'est-à-dire qui l'empêcheraient d'appliquer les principes déontologiques énoncés dans le présent code.

COMPETENCE

Article  12 : Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. s'engage à maintenir ses compétences au niveau officiellement requis en se tenant constamment informé des progrès de la discipline psycho-morphologique telle qu’elle est reconnue au C.E.PM.P.

Article  13 : Tout psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. s'attache à rechercher et à appliquer des critères et des méthodes scientifiquement communicables et contrôlables, limitant ainsi le recours au principe d'autorité.

Article  14 : Selon les usages scientifiques, il prend soin de communiquer son savoir de façon aussi complète que possible dans un esprit d'exactitude et de véracité.

SECRET PROFESSIONNEL

Article  15 : Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. s'engage au respect scrupuleux du secret professionnel. Ce secret s'étend à tout ce que le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. a vu, entendu ou compris au cours de sa pratique ou de ses recherches.

Article  16 : Le secret doit être sauvegardé aussi bien dans les paroles que dans la conservation et la diffusion des documents. Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. doit faire en sorte que les documents issus de son travail (conclusions, comptes rendus, rapports, exposés, etc.) soient toujours rédigés, présentés et classés de manière que ce secret soit sauvegardé.

Article  17 : Si, par nécessité pédagogique, il est amené à montrer des documents confiés, le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. prendra toutes précautions pour éviter des indiscrétions de ses interlocuteurs ou auditeurs, même s'ils sont eux-mêmes tenus au secret professionnel.

Article  18 : En dehors des cas d'obligation légale, le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. ne peut être délié de son secret par quiconque, sauf par ceux que ce secret concerne.

RAPPORT AVEC SES PAIRS

Article  19 : Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. s'engage à respecter la réputation de tous ses confrères en s'abstenant en particulier de risquer une dépréciation du travail d'un confrère devant un client ou un tiers.

DU STYLE DE L'ANALYSE

Article  20 :  Conscient de ses responsabilités psychologiques et morales ainsi que des limites des possibilités de la psycho-morphologie et de ses limites personnelles, le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. doit, dans les conclusions qu'il formule, tant dans la forme que dans le fond, observer la plus grande prudence.

D'une manière générale, le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. évitera autant que possible l'utilisation de termes risquant de donner lieu à mauvaise compréhension ou à interprétation non nuancée. Il s'appliquera à rédiger dans une langue claire, précise et avec les nuances qui s'imposent. 

DES HONORAIRES

Article  21 : Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. décide lui-même des honoraires demandés. Leur montant variant selon l'expérience et les compétences du praticien et l'importance du problème traité, du service rendu, de la part de responsabilité convenue entre le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. et son client.

DES SANCTIONS

Article  22 : Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. autorise le Comité de Direction (CD) du C.E.PM.P. à exercer les contrôles qu'ils jugeraient nécessaires pour veiller, dans l'esprit de ce code de déontologie, au respect de son application et à prendre les sanctions éventuelles, en cas d'infraction.

Article  23 : Le psycho-morphologue membre agréé C.E.PM.P. consent à voir annuler son agréation C.E.PM.P. s'il faillit à son serment de respecter ce présent code de déontologie.

 

[1]    Ce code est inspiré :
  • du code de déontologie des psycho-morphologues CEPHA (Belgique)
  • du code de déontologie de la Société Française de Psychologie,
  • du code de déontologie de la Fédération Nationale des Graphologues Professionnels (France)
  • du code de déontologie de la Société Française de Morphopsychologie


Soyez les bienvenus sur notre site

Bonne visite et merci pour votre intérêt !

C.E.PM.P.
Qui sommes-nous?

Nous sommes une Union Professionelle reconnue depuis 1998 par le Conseil d'Etat, la plus haute instance juridique de Belgique. (publication officielle au MB du 2/12/1998, acte 149). Nous poursuivons l'objectif de défendre les intérêts de notre discipine...


Liens rapides